La reconstruction de la maison communautaire, détruite par le séisme d'avril 2015, est un projet prioritaire pour l'ensemble des habitants du village de Sherpagaun.

Leur souhait est de reconstruire un bâtiment qui puisse, à l'échelle du village, répondre à l'ensemble des besoins communautaires.

rocher devant la maison communautaire

Grâce à notre collecte de 2016 nous finançons la première tranche de travaux en 2017. Le terrain sera préparé pour accueillir la nouvelle construction : le gros rocher qui stationne sur la plateforme doit être détruit, les murs en pierre qui bordent l'espace doivent être remontés. Nous financerons aussi l'achat des premiers matériaux nécessaires à la reconstruction, essentiellement du bois.

Notre collecte de 2017 nous permettra de financer la seconde tranche de travaux en 2018 : terminer les achats de matériaux et payer les maçons qui dirigeront la construction. Une part importante du coût de la construction est constitué par la main d'œuvre. Il est heureusement possible de trouver des artisans qualifiés dans les villages environnants.

Les habitants de Sherpagaun sont très mobilisés par le projet et travailleront bénévolement, ce qui diminuera le coût de construction.

La maison communautaire devra respecter à la fois les règles antisismiques publiées après les tremblements de terre de 2015 et l'architecture traditionnelle de la vallée du Langtang et du patrimoine Tamang. La construction combinera donc les pierres sèches et le bois. La décoration intérieure quant à elle devra être réalisée par des artistes expérimentés qui viendront de Kathmandu.

reconstruction de la maison commune