Cette année 2019 verra se concrétiser la reconstruction de la maison communautaire.

Les projets collectifs sont favorisés et la reconstruction de la maison communautaire, détruite par le séisme d'avril 2015, est prioritaire.

Maintenant la construction est programmée :
- En décembre-janvier du bois sera coupé et du sable remonté de la rivière.
- En février du ciment et des armatures en acier seront achetés
- Les pierres sont disponibles sur place, issues de la destruction d'un gros rocher et de la démolition de l'ancien Gumba.
- En mars les travaux débuteront pour un chantier de plusieurs mois.

Nous nous sommes mis d'accord sur l'architecture : une structure antisismique sur piliers en béton avec un usage important de la pierre et du bois.
Les villageois seront mis à contribution financièrement mais surtout par leur travail : préparation de sacs de gravier pour chaque famille, travaux de terrassement, construction d'un bâtiment annexe et main d’œuvre.
Pour compléter notre apport financier et pour aménager et décorer l'intérieur, les guesthouses collecteront des fonds auprès des trekkers et un financement participatif sera mis en place sur internet.

Notre participation financière s’achèvera courant du premier trimestre 2019.

Un projet agricole va être développé à Sherpagaun.

Un projet agricole est en discussion et en préparation depuis plusieurs années pour prendre la suite de la construction de la maison communautaire. Nous parlions de la création de vergers dans le village, la plantation de pommiers.

Un contact a été pris cet automne avec l’association SolHimal (Solidarité Himalaya) basée à Strasbourg. Cette association développe dans le Langtang un projet de culture maraîchère, de plantation de pommiers et de caféiers.

Le projet est suivi localement par une équipe technique de la fondation ASIA implantée au Népal. Cette ONG internationale a déjà mené des projets dans le Langtang comme la plantation de cardamone.

SolHimal est d’accord pour étendre le projet au village de Sherpagaun qui se situe en limite du périmètre prévu initialement.

Aujourd’hui les coordonnées de deux jeunes du village ont été communiquées. Ils doivent être contactés par ASIA pour voir ensemble quelle culture peut être envisageable à Sherpagaun.

Nous favorisons le parrainage de formations scolaires et professionnelles.

Nous avons déjà mis en place pour l’année scolaire 2017-2018 une aide à la scolarisation. Nous avions décidé d’aider les jeunes ayant réussi le SLC (classe 10) pour poursuivre leurs études jusque la classe 12.

Cette année, de nouveaux besoins ont été exprimés par plusieurs familles du village : pour Kulsang en classe 12 et pour Kanchhi qui a terminé sa classe 12 l’an dernier.

Nous devons faire le nécessaire pour répondre positivement à ces demandes qui rentrent dans le cadre de l’objet et des valeurs de l’association.

Une commission parrainage est créée. Chaque jeune doit avoir un parrain référent, membre de l’association et membre de la commission. Le projet individuel de parrainage doit être validé collectivement dans le village et par la commission.

Le parrain référent collecte dans son entourage et ses réseaux, l’association communique pour que le financement nécessaire soit atteint.

Les dons affectés au parrainage d’un jeune sont collectés par l'association. Ceci permet aux donateurs imposables de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 %.

Cette organisation permet aux parrains référents de répondre efficacement à ces demandes de parrainage sans aucun coût financier pour l’association.

Nous faisons évoluer la formule des séjours et des treks solidaires.

Voir plus d'informations sur cette page : séjours et treks solidaires organisés au Népal.