The community hall, called gumba, fulfills both religious and civil functions in the village. After discussing it with the inhabitants of Sherpagaun, Gyalsang Tamang describes here the religious functions.

Gumba here in Sherpagaun and all over the parts of Nepal where buddhist people lives plays very important role in performing different religious rites, rituals and ceremonies. It is the place where almost every of them are performed. For example if a person in the village die some rituals pujas are to be performed in a gumba after his death. Pujas must be organized in the gumba every month for a year to respect the Buddhist practices of the villagers.

This gumba is not only important for the inhabitants of Sherpagaun but also for the people of many nearby villages. Being a underdeveloped village comparing to the near by village our gumba hasn't been repaired properly and needs to be rebuilt. After the devastating earthquake our gumba was collapsed and we the villagers some how managed to repair it but due to lack of economy we couldn't make it in proper way. We have a gumba right now but due to its not proper reconstruction it's dangerous and we are not being able to conduct rituals ceremonies pujas and other activities which has to be performed there. Instead we are force to do it in our houses which is not good for the villagers. When there is a heavy rain the rain drops get into the gumba due to lack of proper tin roof.

We the villagers urged help for the reconstruction of our gumba to different governments and other leaders but nobody listen to it. And at last god sent us a very good man Mr Jean-Jacques who believed in us and made a decision to work for the development of our village sherpagaun. Gumba plays a significant role for all the villagers. If there is a good gumba then there is a smile in villagers face. Aware of this importance, we discussed with Jean-Jacques and decided to place the rebuilding of the gumba at the top of the list of actions of the friends of sherpagaun.

 

La maison communautaire, appelée gumba en tibétain et dans les dialectes locaux, remplit à la fois des fonctions religieuses et des fonctions civiles dans le village. Après en avoir discuté avec les habitants de Sherpagaun, Gyalsang Tamang nous décrit ici les fonctions religieuses.

Le gumba, ici à Sherpagaun comme partout au Népal où vivent des bouddhistes, joue un rôle très important dans la pratique de rites religieux, de rituels et de cérémonies. C'est l'endroit où la plupart de ceux-ci sont organisés. Par exemple, si une personne du village meurt, des cérémonies d'offrandes (pujas) doivent être organisées dans le gumba tous les mois pendant un an pour respecter les pratiques bouddhistes.

Ce gumba est non seulement important pour les habitants de Sherpagaun mais aussi pour les gens de nombreux villages proches. Mais comme notre village est un village sous-développé comparé aux villages à proximité, notre gumba n'a pas été réparé correctement et doit être reconstruit. Après le tremblement de terre dévastateur, notre gumba a été détruit et nous avons essayé de le reconstruire. En raison de manque d'argent nous n'avons pas pu le faire de manière correcte. Nous avons un gumba en ce moment mais du fait de sa mauvaise reconstruction il est dangereux et nous ne sommes pas en mesure d'y organiser les rituels, les cérémonies, les pujas et les autres activités qui doivent s'y dérouler. Au lieu de cela, nous pratiquons dans nos maisons, ce qui n'est pas bon pour les villageois. Quand il y a de fortes pluies, les gouttes tombent dans le gumba en raison de l'absence de plaques de toiture correctes.

Nous avons demandé de l'aide pour la reconstruction de notre gumba à différents gouvernements et autres dirigeants, mais personne ne nous a écouté. Et enfin, Dieu nous a envoyé quelqu'un de bien en la personne de Jean-Jacques qui a cru en nous et a décidé de travailler pour le développement de notre village sherpagaun. Le gumba joue un rôle important pour tous les villageois. S'il y a un bon gumba alors il y a un sourire au visage de chacun. Conscients de cette importance, nous avons discuté avec Jean-Jacques et décidé de placer la reconstruction du gumba en tête de liste des actions des amis de sherpagaun.